Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Dorothée Volut

Publié le par Théâtre du Petit Matin

Dorothée Volut

DOROTHÉE VOLUT
Artignosc-sur-Verdon, le 15 octobre 2009

Il m’a été donné de lire au théâtre du petit Matin un jeudi 15 mai 2005, il y a
déjà quatre ans. La date est restée vive en moi parce qu’alors je participais
à ma deuxième lecture collective avec deux autres poètes marseillais, Jihane
el Meddeb et Arno Calleja, et que ce temps de lecture, pour lequel Nicole Yanni
nous avait ouvert simplement ses portes, représentait pour moi un réel moment
de confrontation avec ce que j’étais en train d’écrire de manière très confidentielle,
et un groupe d’auditeurs.

Ce genre d’initiative, très précieuse, est possible si par ailleurs la structure bénéficie
d’assises financières suffisantes pour « son ordre de marche ». S’il ne s’agit plus que
de survivre, alors la spontanéité et la prise de risque sont extrêmement fragilisées.
À moins d’une marginalisation toujours plus grande – ce qui ne laisse pas de nous
interroger sur ce qu’on appelle poliment « Le projet collectif ». La Culture est presqu’un
autre problème (du moins en est-il devenu un).

Je dirais que tous les trois avions été « hébergés » un soir par le théâtre du petit Matin,
dans une période où tous les trois, peu publiés, étions dans le désir de faire entendre
ce que nous écrivions. Pas plus qu’une mise en mouvement, mais pas moins non plus.
Ceci n’engage que moi cependant. Enfin, au théâtre du petit Matin je suis aussi
spectatrice. J’y entends des choses rares, et qui me font vivre.

Qu’à tout devoir ravaler ceci puisse encore être dit – sans parler d’écho.

Dorothée Volut - poète

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


Voir les commentaires