Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les Mots à l'Heure + le Cabanon des Auteurs • janvier 2012

Publié le par théatre du petit matin



En janvier au TPM
Pour télécharger le programme au format PDF, cliquez ici !


LES MOTS A L’HEURE
Les 5-6 janvier à 20h30
*uniquement sur invitation - à retirer au TPM !

• Cie cela ne finira jamais
La clarté, jour 2 

Mise en espace et en voix : Nicole Yanni
Texte de Rémi Checchetto et Suzanne Joubert
Avec Agnes Sourdillon, Géraldine Martineau, Sébastien Todesco, Eric Feldman
Lumière et vidéo : Benjamin Buj
Remerciements Aurélien de Fursac

Cette lecture spectacle fait suite à l’obscurité de Philippe Jaccottet, performance présentée au public en différentes versions en février 2011


« Il y a eu l'obscurité magnifique texte de Philippe Jaccottet dont je ne pouvais, pendant de nombreuses années me défaire tant il parlait d'une manière subtile de la tristesse humaine, du poids des larmes et de la solitude pour se couper du monde qu'il jugeait pourri ; mais Jaccottet heureusement avait inventé un deuxième personnage, un alter ego, qui lui ne pouvait, ne voulait, sombrer et une phrase était dans sa bouche « quand je vois une lueur je m'y accroche désespérément » c’est de là dont je suis partie pour faire une commande de textes aux auteurs
L'accès au bonheur est un combat, il faut se battre pour tenir, et ensuite inventer une langue poétique pour se parler, car les mots sont usés.
Je pourrais appeler ce spectacle :la clairière, là où arrivent les choses qui permettent à notre être d'être, et nous savons bien qu'être vraiment, cette qualité de présence qu'on demande d'ailleurs aux acteurs, est un long chemin qui navigue entre clarté et obscurité entre jour et nuit et qui nécessite d'avoir une langue.»


LA FICTION : à l’âge où l’amour est romance deux jeunes gens se tiennent l’un à l’autre, elle est hantée par des démons lui essaie de la retenir, au loin une voix, puis ils disparaissent, et une femme d’âge mûr apparait, celle de la voix, elle n’est plus de ce monde et à son tour elle parle à celui qui a été son amour et qui souffre de ne plus la voir, elle veut le conduire à la clarté qui n’est pas l’oubli, qui n’est pas la lumière qui efface tout .

«Chercher à voir ce qu'on ne voit pas reste pour moi la fonction du théâtre.»

Nicole Yanni




LE CABANON DES AUTEURS
Le 7 janvier à 20h30

Nous suscitons une rencontre brute et directe, seule condition pour découvrir l’écriture contemporaine quand on ne la connaît pas.

Rencontre avec Rémi Checchetto, et les éditions « Espace 34 ».
Sélections de textes lus par Nicole Yanni et Rémi Checchetto.


Entrée : 10€/ 8€ TR


Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978). Pour toute demande, adressez-vous à : theatredupetitmatin@free.fr

 

Voir les commentaires