Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Festival Le Dire des Femmes, les 14, 15 et 16 MARS / 20h30

Publié le par Théâtre du Petit Matin

photo-DDF_72DPI.jpg

 Jeudi 14, Vendredi 15 et Samedi 16 MARS / 20h30 

Festival Le Dire des Femmes

Depuis plusieurs années, le Théâtre du Petit Matin propose un festival, le Dire des Femmes, espace d’invention, de visibilité et d’échanges pour les femmes artistes de la région.

Poésie, danse, théâtre, musique, lecture performée, vidéo...


  Programmation 


  Jeudi 14 MARS   

 
Sarah Keryna  / Texte à trous
Lecture

Il y a des choses vues, entendues, des citations, des remémorations.
Des translations. Des déplacements. Des rivages.
Il y est question d'amour. Mais pas seulement. De mort. Mais pas que.
D'actualités. Aussi.
Et de manques. De vides. De latences.


Danielle Stéfan, accompagnée par Marie-Ange Jannuccillo 
Brèves et autres partitions de J.Rebotier et R.Dubelsky
Lecture sonore

Poète loufoque et dramaturge ubuesque, Jacques Rebotier est aussi musicien.
Richard Dubelsky, comédien, musicien, compositeur formé à l'école Aperghis, écrit et met en scène des spectacles musicaux en prise avec la violence sociale.
Jeux de mots, jeux de voix.

Elsa Macaret / Still Believe
Conception et mise en scène : Elsa Macaret - Performeuse : Sofia Senna Bengolea
Performance, vidéo

Entre le No Manifesto et Whitney Houston, combien sommes-nous de femmes ? Peut-on échapper à la terreur binaire ? Est-il possible d'exister joyeusement dans le paradoxe ? Quand je bootyshake, suis-je objet ou sujet de désir ? Still believe est une tentative de réponse à ces questions existentielles. 


  Vendredi 15 MARS  



Claire Warren - 

Valentine Garennes /
Jours, Un chant de femme en 10 mouvements

Lecture

 

J'ai écris " Jours, " entre novembre 2006 et fevrier 2008, dans ces eaux là. 
Une écriture de marche, façon de conversation. 
En latin converser signifie verser l'eau ensemble, cumversare
Une écriture ménagère donc

 
Catherine Lamagat / Blessure
Lecture, chant, violon

 

« Blessure » explore (sans le savoir au moment où il est écrit) la blessure originelle - d’amour ? de vie ? - et fait le chemin vers l’acceptation de cette chose en soi, après que le cri ait pu être proféré, entendu. Il explore l’âpreté du ressenti et en ose l’abrupt.
 
Marie-Céline Ollier 

Merci Beaucoup
(Une chronique de la mendicité qui devient ordinaire)  
Avec : Murielle Tschaen
Théâtre
 
Il s'agit de raconter la vie d'une jeune femme étrangère qui vient mendier tous les matins dans un carrefour, à l'endroit où les véhicules s'arrêtent au feu.
Récit tissé de réalité et de fiction comportant une dose d'humour, de celui qui sauve dans les pires situations.

  Samedi 16 MARS     

Charlotte Labaki / Je ne t'aime pas
Performance chant lyrique

Avec « Je ne t'aime pas », j'aimerais donner la parole à plusieurs femmes à travers mon corps et ma voix. J'aimerais interroger le regard porté sur la femme qui chante. Pour ce faire, mon dispositif est simple. Une femme entre en scène, elle s'habille, se déshabille et chante dans quatre tenues différentes. Qu'est-ce qui s'opère comme métamorphose dans la voix, dans le regard à la fois chez l'interprète et chez celui qui regarde ?

Elsa Macaret / Still Believe
Conception et mise en scène : Elsa Macaret - Performeuse : Sofia Senna Bengolea
Rebondissement live


Nathalie Raphaël / Les lettres de Pelafina de Mark Z. Danielewski
Lecture, musique et projection
 

Pelafina est une femme. Elle est « à fleur de peau », touchante, seule dans cet institut. Elle écrit à son fils absent.

 

//////////////// T A R I F S  S P E C I A U X ////////////////

Tarif PLEIN > 14 euros la soirée ou 20 euros les 2 soirées <
Tarif RÉDUIT > 10 euros la soirée ou 16 euros les 2 soirées <
Tarif ADHÉRENT > 8 euros la soirée ou 14 euros les 2 soirées <

 
  Réservation   :  04 91 48 98 59

 

Soutenu par la Délégation aux droits des femmes du CG 13.

Crédit photo : Aurélien de Fursac

Commenter cet article