Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En mars au TPM !

Publié le par théatre du petit matin




En mars au TPM
Pour télécharger le programme au format PDF, cliquez ici !


LE DIRE DES FEMMES – 2012, 1ere partie
Le Dire des femmes est l’occasion pour les spectateurs de rencontrer les langues singulières des femmes d’aujourd’hui.
3 formes brèves, dans le domaine du chant du théâtre , de la lecture, de la vidéo ou de la performance vous sont proposées par soirée, 5 compagnies choisies sur une trentaine de propositions



Tarifs :
12€ Tarif plein
10€ TR/ 8 € (Tarif adhérent – RSA).
Carte pass 2 soirs :16€


VENDREDI 23 MARS – 20h30

LEILA ANIS
« Fille de … », nouvelle.
Mise en lecture par Géraldine BENICHOU (Compagnie Théâtre du Grabuge). 

«Je suis l’enterrée vivante / La dévoyée / Celle qui renverse dans sa course sa servilité de femme.
Mon exil porte en lui tant de contradictions et de contorsions que j’ai toujours préféré le taire.
Pourquoi raconter que je suis étrangère de partout ? Ni d’ici ni de là-bas, ça intéresse qui une fille de l’entre-rien?
Pourtant aujourd’hui je décide de dire.»
Comédienne et jeune auteure, Leïla Anis a écrit Fille de, dans le cadre d'une collaboration avec la Cie Théâtre du Grabuge,autour des spectacles "Pose ta valise", et "Ne pas pleurer ne pas me taire", chants et récits d'exils.


NADIA GLOGOWSKI
Objets et chants de l’oralité russe.

« Ces chants me permettent de me remettre en contact avec une source et une langue oubliée, que je comprenais quand j’étais enfant. Ce n’est pas vraiment un concert mais plutôt une exploration qui touche à l’identitaire et à la mémoire que j’ai mise en scène et pour laquelle j’utilise des objets en relation avec les chants ».
Comédienne, diplômée de l’Ecole supérieure Nationale des Arts de la Marionnette. Nadia Glogowski a joué dans plusieurs spectacles de compagnies et participé à de nombreux stages sur le corps et la voix avec entre autres des gens du Roy Hart Theater, du théâtre du Lierre, et des collaborateurs de Jerzy Grotowski. Elle s’intéresse de manière plus récente aux techniques de transmission de la tradition orale.


SARAH OUAZZANI (texte et voix)
FANETTE LAGAISSE (harpe et objets sonores)
Ainsi songent Les Méduses,
épopée onirique sonore et musicale.

Un personnage ou peut-être deux, ou même trois.
Il. Elle. Il et Elle. Il et Elles. Ils et Elles.
Romulus et Rémus. Inhapu et Xbalanque.
Une poule. Un oeuf.
La voix se mêle à la harpe, s’en détache. Les mots s’inventent parfois.
Après plusieurs années de formation en harpe celtique au conservatoire de Marseille et au Cfmi de Rennes, Fanette Lagaisse se consacre à présent à la création musicale sous diverses formes. Avec Sarah Ouzzani, artiste pluridisciplinaire résidant à Marseille, elles accomplissent ici un travail en duo explorant « les sons du songe ».



SAMEDI 24 MARS – 20h30

MARIE PASSARELLI
Alma Mater, performance

« Déesses mères en terre, alignées au sol.
Dispositif : informel, dans Le, dans, SES formes informelles, micro, emplie basse, pédale d’effets, alignements.
Un corps de femme. MOI, une femme, je m’aligne au milieu de tout ça, et je malaxe la matière. »
Plasticienne vidéaste et performeuse passionnée d’archéologie, de mythologie elle mène ses recherches autour du symbolique.


Francine DI MERCURIO, Stéphanie GEA,
Sabine PANZANI,
présentation d’un extrait de la pièce Animal Perplexe

Le texte écrit à partir de paroles de femmes (témoignages) et du vécu personnel de l’auteur, pose la question de « mettre au monde » dans une société en mutation. Les paroles de femmes se croisent, se contredisent, questionnent, revendiquent, dans d’un langage contrasté, quotidien, poétique voire scientifique.
Danseuse de formation, comédienne, Francine Di Mercurio a fondé la compagnie Acto Minore en 2005, qui explore un travail pluridisciplinaire autour de son écriture.


Projection du film
De l’une à elles
(2007 - France - 44 minutes)
De SARAH OUAZZANI
Quand et comment devient-on une femme ?

De retour dans sa ville natale, la jeune réalisatrice mène sa quête à travers les témoignages de sa grand-mère, de sa mère et de sa sœur…



Un Second volet à la rentrée en octobre 2012.


Avec l’aide de
la Délégation du Droit des Femmes DDF

Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978). Pour toute demande, adressez-vous à : theatredupetitmatin@free.fr

 

Commenter cet article